Autre domaine où le papier est prédominant: les arts plastiques. Bien que ce terme englobe toutes les formes d’arts visuels (sculpture, vidéo, photographie, arts textiles, peinture, cinéma, street art, dessin, design…), il serait difficile d’imaginer le monde de l’art sans papier, et sans dessin…
Et si le papier pouvait repousser le limites de la créativité?
La révolution initiée par l’arrivée du smartpaper pourrait-elle bouleverser les domaines artistiques? Au-delà des milliers de possibilités que le papier intelligent offrirait aux artistes sur le plan esthétique, ces derniers pourraient bien également profiter de son immense praticité. Comme nous l’avons dit précédemment, le papier seul ne peut point être intelligent: c’est l’usage que l’on en fait, la façon dont on l’intègre dans notre environnement qui peut lui conférer ce qualificatif.
Il s’agit donc de se questionner sur les changements qu’apporterait le papier intelligent au sein des arts plastiques, et sur la manière dont les artistes pourraient se l’approprier.

Et si le papier pouvait repousser les limites de la créativité?

POÉSIE

Et si le papier intelligent pouvait rendre chaque lettre, chaque mot, chaque vers intelligent?
Il s’impose tout d’abord de clarifier ce terme: la poésie, comme toutes les autres formes d’art, requiert l’intelligence à la fois de l’auteur et du lecteur de l’oeuvre. Toute forme d’art est intelligente; il ne peut y avoir d’art sans créativité, ni de créativité sans intelligence. En ce sens on ne peut imaginer que le papier puisse un jour se substituer à l’intelligence de l’homme: l’intelligence artificielle (qui se résume aujourd’hui à pouvoir générer de la logique, créer des liens) ne peut se mesurer à la sensibilité, la réflexion plus ou moins ordonnée, l’imprévisibilité, l’imagination et les convictions qui motivent la pensée humaine.

En poésie, l’intention de l’auteur fait l’intelligence des mots: ceux-ci prennent sens sous la plume avertie et créative de l’artiste.

Tout comme Apollinaire, réinventons l’esthétique de la poésie…

Afficher l'image d'origine

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou, 1915

STYLISME

toucher un dessin pour visualiser le produit fini

changer la couleur d’un patron par simple contact

découvrir l’histoire d’un vêtement à travers son étiquette

porter un imperméable en papier hydrophobe

acheter une paire de chaussures en en approchant son smartphone

mettre en ligne une collection au fil des coups de crayons

organiser un défiler sur papier

louer des vêtements directement à partir d’un catalogue et avoir tout un dressing dans un mouchoir de poche

bénéficier de conseils de mode personnalisés à partir du tag d’un vêtement

Intégrer des led dans une veste qui s’illumine dans le noir…

…Tout cela rendu possible grâce au papier intelligent!